PDF

Cotation banque de France

Vous réalisez un chiffre d’affaire annuel supérieur à 750 000 €. Vous faites donc l’objet, comme près de 270 000 entreprises, d’une cotation de la part de la Banque de France.
Mais connaissez-vous votre cotation ?

A quoi sert la cotation ?

Elle facilite notamment le dialogue avec votre banquier en offrant une référence commune aux deux parties, conforme aux standards internationaux et reconnue comme objective et indépendante.
Ces cotations sont également indispensables pour le bon financement de l’économie et le refinancement des banques auprès de la Banque Centrale Européenne.

 

Comment est réalisée cette cotation ?

Elle est réalisée par la Banque de France sur la base d’informations, qu’elle collecte (dont les bilans annuels déposés aux greffes des tribunaux) et analyse dans ses succursales locales.
A la suite de cette analyse, elle attribue une cotation qui s’articule en deux indicateurs :

  • Une lettre, qui transcrit l’activité et la taille de l’entreprise en fonction de son chiffre d’affaires : la cote d’activité ;
  • Un chiffre, qui transcrit la capacité de l’entreprise à honorer l’ensemble de ses engagements financiers à un horizon de 1 à 3 ans : la cote de crédit.

 

Qui a accès à la cotation d’une entreprise ?

Strictement confidentielle, la cotation d’une entreprise n’est communiquée qu’aux représentants légaux des entreprises ainsi qu’aux adhérents du fichier FIBEN (Fichier Bancaire des Entreprises), banques, assureurs-crédit et caution, établissements de prêts participatifs et autres organismes habilités à consulter les cotations de la Banque de France.
Il est possible de faire réviser sa cotation au vu d’éléments nouveaux apportés à l’analyse de la Banque de France :  évolution du carnet de commandes, restructuration en cours ou à venir, projets ou marchés, points positifs extra comptables etc.
Pour ce faire, il faut prendre rendez-vous avec la succursale Banque de France du siège social pour apporter les éléments nouveaux, si possible avec l’appui de l’expert-comptable.
Au vu de ceux-ci, la cotation pourrait être revue.
Quoi qu’il en soit il  est toujours important de communiquer tant avec la Banque de France qu’avec ses banquiers, en particulier d’anticiper toute difficulté financière en échangeant en amont pour trouver des solutions.

 

Pour plus d’informations: 

 

Retour aux actualités
Partagez cet article :